Ce qu'est l'hypnose... et ce qu'elle n'est pas...


Le terme d'hypnose laisse rarement indifférent. Ceux qui ne l'ont jamais vécue en séance sont souvent partagés entre fascination, peur, fantasme, ou idées fausses.

Pourtant, cet état est un état tout à fait naturel ! Il n'est ni un état d'éveil, ni un état de sommeil. L'état d'hypnose est comparable à un état de relaxation et de détente très profonde qui peut atteindre des degrés divers. Ce qui fait différer l'HYPNOTHÉRAPIE de l'hypnose de spectacle (MESSMER et autres), c'est que le praticien utilise cet état naturel d'hypnose non pour divertir, mais dans un but thérapeutique d'évolution personnelle ou de (re)construction émotionnelle.

 

L'hypnothérapeute est comme un guide de montagne, vous accompagnant tout au long de la séance.

 

Nous sommes tous à un moment ou un autre dans des états similaires, par exemple lorsque nous effectuons une tâche automatique (conduire, promener, cuisiner, etc.) et que notre esprit est ailleurs, à tel point que nous ne nous rendons plus compte de l'action que nous effectuons.

 

Depuis le début de ce siècle, l'imagerie médicale a permis de mettre en lumière de nombreux paramètres de l'état hypnotique et a fait passer l'hypnose de l'expérience à la science, confirmant dès lors son efficacité dans de nombreux domaines.

 

De plus, contrairement à ce que montrent de nombreux films, il n'y a pas totale perte de contrôle en état d'hypnose. Votre conscience reste donc présente en sourdine et se réveillerait automatiquement s'il s'y déroulait une chose en désaccord avec ses valeurs. Tout vous faire faire sous hypnose est un mythe. Le travail se fait toujours en accord avec votre conscience, raison aussi pour laquelle votre volonté de changer et d'avancer est prépondérante dans le travail.

 

Quel type d'hypnose est proposé à l'Espace Wakan ?

Inspirée du courant de l'hypnose HUMANISTE, l'HYPNOTHÉRAPIE GLOBALE diffère en plusieurs points des techniques d'hypnose les plus couramment pratiquées.

 

   1. Pas de DISSOCIATION mais une UNIFICATION

 

La première et fondamentale différence est qu'il n'y a pas de processus de DISSOCIATION pour entrer dans l'hypnose mais un PROCESSUS D'UNIFICATION.

 

La plupart des inductions hypnotiques classiques provoquent une sorte de court-circuit au niveau du cerveau (inoffensif ! ) appelé DISSOCIATION. Il s'agit de surcharger une partie du cerveau pour atteindre une autre et effectuer un travail spécifique sans être gêné par la première.

 

Dans les approches globale et humaniste, le processus va viser une UNIFICATION de la personne avec sa conscience profonde, avec la partie d'elle-même qui "sait" même quand la mémoire consciente ne sait plus.

Il n'y aura donc pas une dissociation de la personne, mais une UNIFICATION progressive de celle-ci par rapport à ses divers niveaux de conscience (et ce comprenant l'inconscient) par diverses techniques d'induction hypnotique.

 

L'avantage du processus d'unification par rapport au processus de dissociation va être fort ressenti pour les personnes qui ont beaucoup de difficulté à LÂCHER PRISE, ayant un mental fort ou encore un fort besoin de contrôle. Là où leur mental "bloquerait" à une dissociation, de séance en séance, il va s'acclimater progressivement à descendre en lui-même tout en lâchant PROGRESSIVEMENT le contrôle.

 

   2. Une approche SOMATO-ÉMOTIONNELLE :

       recherche de la source des comportements

 

Beaucoup d'approches de l'hypnose proposent un travail certes rapide, par exemple, arrêter sa dépendance aux biscuits en 3 séances par exemple.

Ces approches sont très efficaces, toutefois, lorsque la source d'un comportement est émotionnelle ou liée à un vécu passé, la durabilité des résultats n'est pas toujours garantie dans le temps.

 

Prenons un exemple : "LUCIE se "remplit" de biscuits dès qu'elle est seule chez elle".

 

Une approche comportementale va pouvoir la dégoûter des biscuits qu'elle mange afin de supprimer le comportement de fringale. Par contre, la solitude qu'elle ressent à certains moments de sa vie restera bien présente. Il se peut donc qu'elle crée une autre compensation de sa solitude (alcool ? Réseaux sociaux à outrance ? ... )

 

L'APPROCHE SOMATO-ÉMOTIONNELLE (que propose l'Hypnothérapie Globale), prend en compte les facettes CORPS et ÉMOTION de Lucie.

 

Cette approche ne va pas que se focaliser sur le comportement "fringale" de Lucie, mais va chercher, facilité par l'état d'hypnose, à aller se lier au vécu (qu'il soit du passé ou du présent) se trouvant derrière ce comportement afin de le régler par diverses techniques.

 

Le nombre de séance nécessaire sera parfois plus important qu'en hypnose comportementale, par contre, le résultat n'en sera que plus durable et la personne en sortira grandie, avec une meilleure connaissance/acceptation d'elle-même.